DÉCOUVREZ NOTRE COMMANDERIE

TOURAINE

Chronique

Conférence sur le Pélerinage à St Jacques de Compostelle à 19h


Moulin de la Planche à Chanceaux-sur-Choisille



En ce 14 décembre de l’an 2018, après un dîner chaleureux et de bonne chère dans la belle salle du Moulin de la planche, Gentes Dames et Messires Anysetiers ont eu le bonheur d’ouïr une bien émouvante et passionnante conférence.

 « Marche et Rêve »: Titre prometteur pour faire découvrir les richesses et difficultés du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Après ses cinq périples, notre conférencier, Gérard DOMISE, nous exalte les mérites de cette marche qu’il considère comme un rite initiatique, comme une forme d’ascèse.

Après nous avoir décrit l’épopée de l’inhumation de Saint Jacques, ses très nombreuses sépultures à travers la France, mais aussi l’origine du nom de Santiago de Compostelle « campo stella » et sa légende, le fameux champ d’étoiles, révélé à Pélage et à l’Evèque Théodomir, Gérard nous décrit ses impressions, les sentiments, les émotions éprouvés tout au long de ses parcours, en particulier celui accompagné de son petit-fils. Parfois empreint de souffrances et de difficultés ; mais toujours dans un esprit de fraternité, de solidarité, d’échange, de partage : « Marche et rêve »...

Sentiments de liberté sur ce chemin de la spiritualité, sans aucune connotation mystique en ce qui le concerne ; mais une échappée belle, loin de la routine. Comme une suspension des contraintes liées à l’identité sociale et du poids qui les accompagnent.

Encore faut-il pour la différencier de la promenade hebdomadaire, que cette marche s’étire dans le temps et qu’elle s’effectue seul.

De grands écrivains, Hugo, Nietzsche, Rousseau, Balzac, Ruffin, Coelho, ont aussi vanté les mérites de la marche solitaire, longue et régulière, pendant laquelle se libère la pensée.

Marche accompagnée d’objets symboliques : « Le bourdon » qui, comme un troisième pied, aide en s’appuyant sur le sol, et symbolise la foi, protège également du mal.
« La besace », étroite afin d’y ranger ses lettres de recommandation à l’aller, et ramener le billet de communion. Et la « compostella », fameux certificat délivré à l’arrivée à Compostelle par les autorités jacquaires. Un beau poème de Antonio Marchado a conclu ce moment hors du temps.

Il fut suivi de nombreux échanges, de compléments d’informations, conseils et anecdotes de certains qui ont partagé cette expérience ; mais aussi des questions de ceux qui sont tentés par ce pèlerinage.

 

Puis chacun est reparti, la tête pleine de rêves, dans la froidure de la nuit.



accès privé | administration | Contact | mentions légales | réalisation Value Com